Tiziano Ferro Perdono

Il reviens avec Stop! Dimentica, souvenez-vous de
Perdono…si quel che è fatto è fatto io però chiedo

Scusa… regalami un sorriso io ti porgo una
Rosa… su questa amicizia nuova pace si
Posa… prchè so come sono infatti chiedo…
Perdono.. si quel che è fatto è fatto io pèro chiedo
Scusa… regalami un sorriso io ti porgo una
Rosa… su questa amicizia nuova
Posa… PERDONO

Perdono… si quel che è fatto è fatto io però chiedo
Scusa… regalami un sorriso io ti porgo una
Rosa… su questa amicizia nuova pace si
Posa… prchè so come sono infatti chiedo…
Perdono.. si quel che è fatto è fatto io pèro chiedo
Scusa… regalami un sorriso io ti porgo una
Rosa… su questa amicizia nuova
Posa… PERDONO

Perdono… si quel che è fatto è fatto io però chiedo
Scusa… regalami un sorriso io ti porgo una
Rosa… su questa amicizia nuova pace si
Posa… prchè so come sono infatti chiedo…
Perdono.. si quel che è fatto è fatto io pèro chiedo
Scusa… regalami un sorriso io ti porgo una
Rosa… su questa amicizia nuova
Posa… PERDONO

Perdono… si quel che è fatto è fatto io però chiedo
Scusa… regalami un sorriso io ti porgo una
Rosa… su questa amicizia nuova pace si
Posa… prchè so come sono infatti chiedo…
Perdono.. si quel che è fatto è fatto io pèro chiedo
Scusa… regalami un sorriso io ti porgo una
Rosa… su questa amicizia nuova
Posa… PERDONO

http://www.tizianoferro.com/

Publicités

10 commentaires sur “Tiziano Ferro Perdono

  1. Puisque de nous deux il ne reste qu’un secret
    Je te demande, peux-tu me rendre la clé?
    C’est ma raison de vivre que t’as emporté
    Je n’ai que mon désir en guise d’amitié
    Je n’ai que mon coeur d’homme pour pouvoir t’aimer
    Ta douce folie je ne peux l’apaiser
    J’irais sans sombrer analyser tes pensées
    Même si je te fais mal, peux-tu me pardoner?

    Dire que je me suis trompé sonne faux
    Dire que je ne peux me passer de ta peau
    Le mistral posé sur ma tête en souffle leger
    Ton corp si chaud et si froid abandonné
    Sont toujours près de moi pour me parler
    De ta façon d’être toi qui me touchait
    Et tout ce que je ne sais pas et tout tes doutes
    Ont fini à jamais de tracer ma route

    Pas à pas tu t’éloignes de moi, mais tu m’as laissé ton égo
    Pas à pas tu marches vers d’autres bras pour me pardonner s’il le faut
    De toi à moi une vie ne suffit pas pour l’amour à zéro défaut
    Moi sans toi je n’existerais pas quand tu m’as aimé tellement trop

    Pardon je sais bien que tout ce que le temps n’entends pas
    Pourquoi comment sont nos deux vies, j’irais toujours vers toi
    Dis-moi comment fais-tu pour vivre le coeur dans le brouillard?
    Sans toi, le smots sont obselètes, ne sont plus dans le noir

    Pardonne…
    Pourquoi…
    Dis-moi…
    Sans toi…
    Pardonne…
    Pourquoi…
    🙂

    J'aime

  2. véronique pour cette traduction !!
    ces mots me touchent personnellement, c’est un peu mon histoire !! se reconnaitre dans des mots, c’est ce que l’on appel la magie de la poésie !
    merci beaucoup
    amicalement
    gérald

    J'aime

  3. Je viens de lire ton message sur le blog de mon fils (Dorian) à propos de ton filleul hihi, je vais mettre son lien chez Dorian si tu veux son logos écrit moi par mail ok ? sinon j’ai uns belle déco de blog pour toi avec l’océan ! BISOUS

    J'aime

Les commentaires sont fermés.