Véronique Sanson Rien que de l’eau

Elle, rappelle-toi comme elle est belle
Et touche-la : elle sent le sel.
C’est un don miraculeux.
Elle, c’est la naissance de la gabelle,
C’est l’oubliée des infidèles
A la terre des futurs vieux.

Rien que de l’eau, de l’eau de pluie,
De l’eau de là-haut
Et le soleil blanc sur ta peau
Et la musique tombée du ciel
Sur les toits rouillés de Rio.

Toi, tu te caches dans les ruelles
Et comme un païen qui appelle
Les Dieux pour qu’elle t’inonde.
Elle, oh tu sais elle a le temps :
Elle est là depuis mille ans,
Elle te suit comme une ombre.

Rien que de l’eau, de l’eau de pluie,
De l’eau de là-haut
Et le soleil blanc sur ta peau
Et la musique tombée du ciel
Sur les toits rouillés de Rio.

Elle, en attendant l’orage,
Elle te pardonnera ton âge
Et l’argent de tes cheveux.
Elle, tu ne peux pas te passer d’elle,
Tu ne vivras jamais sans elle.
Tu n’auras que de l’eau de tes yeux.

Rien que de l’eau, de l’eau de pluie,
De l’eau de là-haut
Et le soleil blanc sur ta peau
Et la musique tombée du ciel
Sur les toits rouillés de Rio.

http://www.veronique-sanson.net/index.php

Publicités

4 commentaires sur “Véronique Sanson Rien que de l’eau

  1. Malgré la météo prévue, j’espère que tu profiteras bien de ton week-end.
    Comme chaque week-end, l’important est le plaisir de pouvoir se reposer et de pouvoir se détendre, alors oublions le temps.
    Amitiès
    Bisous

    J'aime

  2. C’est plutôt de circonstance, et en plus j’adore Véronique Sanson.
    Je te souhaite un bon dimanche, d’autant que le soleil pointe de temps en temps le bout de son nez.

    Amicalement

    J'aime

Les commentaires sont fermés.