Chauffage aux noyaux d’olives à Madrid

Hé oui, le chauffage aux noyaux d’olives, aux écorces d’amande ou aux pépins de raisins, selon les saisons!

 

http://www.lemoniteur-expert.com/depeches/depeche.asp?id=DF92AEE84&acces=0

Publicités

11 commentaires sur “Chauffage aux noyaux d’olives à Madrid

  1. En allant lire les « com » sur mon blog, j’ai vu que tu y étais passée ! Un grand merci. Je viens de regarder le tien ! Il est superbe ! Beaucoup d’images plus jolies les unes que les autres, des textes intéressants… Un nombre incalculable de visites… Vraiment, Bravo ! Joli travail… Mais dis-moi, comment as-tu fait pour changer le fond de ton blog ? C’est magnifique, mais peut-être voudras-tu garder le secret pour toi…
    Je mets un lien sur le mien, je reviendrai te voir à coup sûr ! Bonne journée à toi et plein de bonnes choses

    J'aime

  2. hé oui, on s’y attendait pas, on est surpris, j’avais entendu parler d’huile de friture pour carburant, mais là, les noyaux d’olives, c’est pas mal !

    J'aime

  3. Chère Véronique,
    Je comprends que les écolos ne voient pas ce carburant d’un bon oeil: pour avoir les noyaux, il a fallu manger les olives… d’où problème de lisier trop liquide qui colle aux canalisations!
    Bon appétit… ne mange pas trop d’olives!
    Amitiés.

    J'aime

  4. cela prouve au moins qu’il y a lieu de chercher des alternatives aux énergies actuelles. C’est dans le pluriel des réponses adaptées aux situations locales qu’on aura le plus de chance d’éviter les dérives excessives des cultures intensives et la création de déséquilibres biologiques. Merci pour cette information!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.